• +33 4 82 79 98 70
  • contact@ambianova.com

La pollution de l’air tue 48000 personnes chaque année en France

La pollution de l’air tue 48000 personnes chaque année en France

L’agence Santé Publique France (issue de la fusion de l’Institut de veille sanitaire et d’autres organismes) a publié une étude sur les impacts de la pollution atmosphérique .

Il en ressort que la pollution est la 3ème cause de mortalité en France derrière le tabac (78000 morts par an) et l’alcool (49000 mots par an) avec 48000 morts par an.

9% des morts par an en France sont causées par les particules fines, ces particules d’un diamètre inférieur à 2,5 micromètres, les MP2,5, qui pénètrent dans le système respiratoire et déclenchent des maladies et une perte d’espérance de vie de + de 2 ans !

Les MP 2,5 sont les particules les plus étudiées et il y a donc fort à parier que les effets nocifs de la pollution sont encore plus graves puisque les impacts sur la santé des autres particules de pollution ne sont pas étudiés avec la même rigueur.

Les effets de la pollution sont les plus graves dans les grandes villes mais les petites et moyennes villes, aisi que les zones rurales ne sont pas épargnées pour autant.

Les communes rurales situées à proximité d’usines et centres industriels ont des habitants parfois plus exposés que ceux des grandes villes.

L’étude estime à plus de 47 millions de personnes les gens touchés par une concentration en particules supérieure au niveau jugé inoffensif.

Si seulement la valeur voulue au grenelle de l’environnement était respectée (15 micro G/M2 de PM2,5) alors au moins 3000 décès pourraient être évités chaque année.

La lutte contre les pics de pollution n’est pas suffisante et ne fait quasiment rien contre les dégâts des particules fines car c’est l’exposition permanente qui finit par développer des maladies chroniques à force d’inflammations du système respiratoire.

Des mesures comme la modification de la composition des carburants, la mise en place de péage urbain, la pratique du vélo, la réduction d’émissions industrielles permettrait d’agir sur la pollution mais combien de temps faudra-t-il pour que les politiques décident de telles mesures, alors qu’ils ont la pression des groupes industriels.

Au niveau personnel, et sachant que la pollution de l’air intérieur est parfois plus élevée que celle de l’air extérieur, rien ne vaut la mise en place de filtres à particules comme ceux que vous propose Ambianova.

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *